Devenir freelance: quels sont les risques?


Devenir freelance: quels sont les risques?
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

14 Aoû 2009 13:21Le 14 Aoû 2009 13:21

Stef
Informaticien
Devenir freelance: quels sont les risques?  

Bravo hew, tu les as coincé, je suis avec toi.
Cessz de dire des banalités et faites une bonne analyse du travail en freelance, vous trouvez que ce n'est qu'une forme salariale déguisée ou pire, un outil avec lequel les ssii pompent plus d'argent sur le dos des informaticiens.
14 Aoû 2009 13:25Le 14 Aoû 2009 13:25

arbi
Informaticien
 
Les avantages du travail freelance sont connus, c'est essentiellement le "free time" , la flexibilité des heures de travail. La diversité des projets et d'expériences. La pluralité des relations professionnelles. L'évolution rapide de la rémunération.
14 Aoû 2009 19:14Le 14 Aoû 2009 19:14

hew
Informaticien
 
I excuse me me english is not the best can you english, please speak French, and give me a definition of "free time"....

Quelle est à votre avis la diversité des projets, où l'évolution salariale, quand 3 mois de travail, sont partis en fumé avec un chéque en bois (de la ssii), et que l'URSAAF attend sa petite contribution sociale?

"la pluralité des relations professionnelles" est une phrase du baratin de conmercial de SSII qui fait sont NETtworking, que celui d'un technicien.
15 Aoû 2009 00:04Le 15 Aoû 2009 00:04

hiba
Informaticien
 
Stef a écrit:
Bravo hew, tu les as coincé, je suis avec toi.
Cessz de dire des banalités et faites une bonne analyse du travail en freelance, vous trouvez que ce n'est qu'une forme salariale déguisée ou pire, un outil avec lequel les ssii pompent plus d'argent sur le dos des informaticiens.


c'est vrai que le freelance (comme tout autre statut d'ailleurs), mais n'essayez pas de me convaincre que c'est le plus mauvais des statuts, il ne faut pas être ridicule quand même.
16 Aoû 2009 09:03Le 16 Aoû 2009 09:03

hew
Informaticien
 
Après 72 heures de cogitations, que l'argumentation pour le "Free Timing", des SSII, pour motiviter les indépendant, ressemble drôlement au

"Time Sharing",

des promoteurs véreux pour vendre leurs appartements,

'Vous achetez 1* un appartement, (devenez indépendant & payer les cotisations USAAF) et vous pouvez accéder (moyenant fincance) à une bourse d'échange d'appartements et partez en vacances quand vous voulez (c.a.d. travaillez quand vous voulez - mais à condition de trouver un contrat , CQFD )


N'y a t'il pas une certaine ressemblance ??
merci de vos avis...
17 Aoû 2009 11:02Le 17 Aoû 2009 11:02

Nop131
Informaticien
 
Hew,

Vous êtes heureux salariés, c'est très bien. Ce status est utile pour les gens comme vous qui ont peur de prendre des risques, même calculés.

Pour répondre dans le désordre a ce fil de discussion :

_ Concernant les indépendants qui ne le sont plus. Il n'ont pas forcément arrétés parcequ'ils avaient des difficultés mais peut être juste car de meilleures opportunités se sont ouvertes à eux. Difficile par exemple d'être responsable de service en étant indep.
En revanche avoir été indep, permet de prouver que l'on sait prendre des risques calculés et ça, ça peut faire pencher la balance pour décrocher un poste à responsabilités.

Concernant les avantages de ce statut dans mon cas perso :
- doublement du revenu net.
- Pas de pertes de sécu, ni coté médoc, ni en cas d'invalidité (j'ai souscrit a une prévoyance privée).
- Pas de pertes de chomage (meme chomage qu'avec mon ancien salaire)
- Pas plus de risque qu'en étant en SSII : ma dernière ssii a virer tout ses intercontrats dès le début de la crise. Si on a pas le bon profils, on aura pas de missions, que ce soit en indep ou en SSII. L'important, quelquesoit notre choix c'est de se former pour rester employable.
- je me paye une formation quand je veux, je n'attend pas ma DRH qui n'en à rien à foutre de moi.
- pas lié à une SSII, au contraire, mon ancienne SSII était spé finance, dorénavant, rien ne m'empêche de trouver un mission dans le tourisme, les télécoms, les médias ou l'industrie.

Concernant le dernier point. C'est une aberation, les services achats références certaines SSII pour soit disant faire des économies d'échelles. Sur le terrain c'est plutot :
- Je te file une petite enveloppe bien pleine pour que tu me références : le directeur des achats se frotte les mains.
- Je suis référencé donc je pratique des prix plus élévé : l'entreprise client est perdante
- Je suis référencé donc j'essaie de caser mes débutants : le client y perd encore !

Si vous voulez d'autres témoignages de freelance heureux, aller donc voir ici :
3w.java-freelance.fr/general/retour-sur-4-mois-de-freelance
ou ici :
3w.freelanceinformatique.com/2009/04/05/bilan-d1-an-dindependance/
17 Aoû 2009 13:26Le 17 Aoû 2009 13:26

Nop131
Informaticien
 
Concernant les impayés, il y a finalement peu de risque si on sait le gérer.
1) vérifier la bonne santé de votre client (www.societe.com)
2) Exiger une avance (comme les proprio le font avec le locataire : 1 mois ou 2 mois d'avances..)
3) passer par un affactureur ( 3 ou 4% de CA en moins mais bon... a voir.)
4) en cas d'impayé, il existe des lois... et une procédure à suivre qui permet d'être payé dans 80% des cas.. Je ne connais aucun freelance qui n'a pas fini par être payé.

Pour infos :
- beaucoup de SSII font appel à des services d'affacturage, c'est autant d'argent en moins pour les salariés.
- Beaucoup de SSII font appel à des intermédiaires... ça fait beaucoup de gens qui se gavent sur notre travail. En étant freelance, on ne passe plus qu'en direct (merci idirect.fr) ou par un seul intermédaire. Donc non, on ne joue pas le jeu des SSII, au contraire on le limite.

Pour moi, soit on est salarié d'un client final : c'est très bien ça. Soit on est freelance. Il n'y a aucun interêt à être salarié d'une SSII, pour ensuite aller faire du salariat masqué dans un grand groupe en étant payé des clopinettes..

Pour infos je gagne 5000€ net / mois. J'ai un DESS, 4 ans d'xp et je suis "simple développeur".

D'autres questions ?
19 Aoû 2009 10:40Le 19 Aoû 2009 10:40

hew
Informaticien
 
) vérifier la bonne santé de votre client (www.societe.com)

SOciéte.com. et autres ont toujours quelques semaines de retards..

2) Exiger une avance (comme les proprio le font avec le locataire : 1 mois ou 2 mois d'avances..)

Génial, mais si la SSII refuse et passe par une autre personne plus docile......? alors vous êtes en intercontrat !


3) passer par un affactureur ( 3 ou 4% de CA en moins mais bon... a voir.)

affactureur ne veut pas dire assurance crédit...

4) en cas d'impayé, il existe des lois...

La loi sur la marchandage de personnes vous connaissez? pourtout c'est une pratique très courrante dans les SSII !

et une procédure à suivre qui permet d'être payé dans 80% des cas..

Bien sur après que les Responsables de la SSII, se sont donnés leur parachute doré, qu'ils ont acheté des complaisances dans d'autres SSII, que l'URSAAF et l'Unidic, se sont servis, que les salariés ont eu les restes, puis bien sur après que l'huissier est mis aux enchères la machine à café!

Je ne connais aucun freelance qui n'a pas fini par être payé.

Moi je connais pleins de salariés qui attendent encore leur prime de 13 mois contractuelle !

Pour infos :
- beaucoup de SSII font appel à des services d'affacturage, c'est autant d'argent en moins pour les salariés.

En général le client final, à quelque chose, des machines, un stock, un immeuble, qu'il ne veut/peut il a les moyens payer la SSII. L'affacturation sert donc de credit... et si le boulot et mal foutu, (par un employé de la SSII, où un indépendant) et que le client le paye pas la prestation.......?????

devinez...
19 Aoû 2009 10:56Le 19 Aoû 2009 10:56

Nop131
Informaticien
 
L'affacturage sert souvent de crédit oui mais ce n'est pas son but premier.
L'affactureur propose par défaut de prendre en charge le risque d'impayé : il effectue lui même les démarches de recouvrement et en cas de non paiement, on est quand meme payé ! (un pourcentage pour certain affactureur : 90% à 100% en fonction du contrat).
19 Aoû 2009 12:05Le 19 Aoû 2009 12:05

hew
Informaticien
 
Avec une option assurance crédit tu peux récupérer en 70% et 80% de la facture, car il y a souvent des frais cachés....

de plus souvent au bout du 2 eme cas d'impayé l'affactureur rompt le contrat.....

De plus si t'es engagé pour une mission de 6 mois, tu risques de recevoir un mail au bout de 3 moi qui dit que ton client n'est plus assuré.........

Mais tu doit quand même terminer la mission.....
19 Aoû 2009 12:13Le 19 Aoû 2009 12:13

Nop131
Informaticien
 
Le client paye pas depuis 3 mois, t'arrette de venir du jour au lendemain. Si le projet est critique tu recevra ton dû très rapidement Wink

Je n'ai jamais eu le cas, mais un mauvais payeur qui te poursuit pour abandon de mission, à mon avis ça ne tiens pas devant un tribunal.
19 Aoû 2009 14:54Le 19 Aoû 2009 14:54

hew
Informaticien
 
Si,

Car la SSII peut toujours prétendre que le travail est mal fait...
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.








votre cv mérite d'être lu


Offres d'emploi privées
Devenez éligible aux offres d'emploi privées en déposant votre CV

Nous contacter
Par formulaire
AGSI SAS
75 Rue de Lourmel
75015 PARIS
2018 © Copyright AGSI SAS
Conditions d'utilisation